Sluiten

Bien choisir une pompe à eau

Les besoins quotidiens en eau ne nécessitent pas tous de l’eau de distribution : pour nettoyer la voiture, pour les toilettes ou la pelouse, il est plus économique, et meilleur pour la planète, d’utiliser l’eau de pluie ou l’eau souterraine. Pour la pomper, vous pouvez utiliser la bonne vieille pompe rustique, à main ou aujourd’hui électrifiée… ou aussi le groupe hydrophore qui, lui, ajoute la pression nécessaire pour alimenter plusieurs conduites d’eau dans l’habitation.

  • Quelques notions utiles à savoir

    Débit : quantité d’eau fournie en litres à la minute ou à l’heure. Pour alimenter plusieurs appareils dans une maison, il faut prévoir 2 000 à 3 000 litres à l’heure.
    Le calcul peut être personnalisé en tenant compte du nombre d’appareils à alimenter, du nombre de bars nécessaires, de la distance entre la pompe et les appareils et du nombre d’étages composant l’habitation (on perd 1 bar par dizaine de mètres).

    Pression : elle se mesure en bars. Un bar (1 kg/cm2) correspond à la pression exercée par une colonne d’eau de 10 m de haut. Il est indispensable de connaître la pression acceptée par chacun des appareils de la maison.

    Hauteur totale de refoulemet : elle donne la hauteur maximale possible de refoulement de la surface de l’eau jusqu’au point le plus haut de la conduite de refoulement. Elle est la somme de la hauteur de refoulement et de la hauteur d’aspiration.

    1. Fonctionnement d’un groupe hydrophore

    Un groupe hydrophore se place à proximité d’un puits ou d’une citerne de 10 000 litres minimum pour s’assurer une alimentation permanente.
    Il fonctionne avec ou sans réservoir, la tendance étant à la solution sans réservoir.

    Groupe hydrophore avec réservoir

    La pompe aspire l’eau du puits ou de la citerne et la refoule dans un réservoir avec soufflet. Selon la quantité d’eau pompée, le volume du soufflet augmente et comprime un coussin d’air, placé tout autour.
    Dès que le réservoir est rempli, la pompe s’arrête automatiquement. A chaque demande en eau, la pression dans le réservoir diminue. La pompe se remet en route automatiquement pour pallier la baisse de niveau d’eau. Evidemment, plus le réservoir est important, moins souvent la pompe se déclenchera. Par exemple : pour un réservoir de 100 l, la pompe se remet en marche après un prélèvement de 30 l.
    Si la demande en eau est trop forte, l’eau dans le réservoir n’est plus suffisante pour exercer une pression quelconque et la pompe s’arrête.
    Un réservoir de 100 à 200 l est à prévoir pour les besoins quotidiens de plusieurs appareils. Un réservoir plus petit ne sera utile que pour l’arrosage d’un jardin par exemple.
    Avec ce système de groupe la pression n’est pas forcément constante.

    Groupe hydrophore sans réservoir

    Dans le cas de figure d’un groupe hydrophore sans réservoir, l’eau pompée du puits ou de la citerne ne transite plus via un réservoir mais se dirige directement vers les robinets. Le groupe fonctionne avec un régulateur de pression : la pompe s’arrête automatiquement si elle n’est plus alimentée.
    Cette solution présente l’avantage certain de gagner de la place, celle du réservoir. Cependant, la pompe s’arrête et s’enclenche à chaque demande en eau, ce qui peut être un inconvénient. L’avantage est que ce type de pompe est muni d’un pressiostat et peut être utilisée avec de l’eau de ville en tant que surpresseur.

    2. Montage d’un groupe hydrophore

    Un groupe hydrophore s’installe dans un endroit sec, aéré, à l’abri du gel et facile d’accès. Il doit être relié à une prise de terre.
    Pour en améliorer la pression, une installation en hauteur est une bonne solution.
    A l’entrée du groupe, avec ou sans réservoir, il est nécessaire de monter une valve de sécurité, clapet sans lequel les conduites d’eau se videraient dès l’arrêt de la pompe.
    Sur ce clapet, il est aussi indispensable de monter un filtre qui purifiera l’eau et ne laissera passer aucune impureté dans la pompe. Il sera nettoyé régulièrement.
    Les tuyaux d’alimentation seront raccordés avec des raccords spéciaux en PVC ou en laiton. D’un côté un élément qui s’emboîte dans les tuyaux, de l’autre un embout à visser.
    Pour les installations en externe préférez les raccords laiton (plus adaptés aux chocs thermiques).

    Les autres types de pompes

    Les pompes de relevage

    Utiles lors des inondations ou pour assécher un endroit humide : elles pompent l’eau vers le haut et la laissent s’évacuer sur les côtés
    Vérifiez si votre eau à pomper est claire ou chargée d’impuretés (ou usée). En effet il existe pour chaque utilisation son type de pompe :

    • Eaux chargées
    • Eaux claires

    Il existe deux types de flotteurs :

    • Externe : le plus courant qui se déclenche lorsque la pompe est totalement immergée.
    • Interne : se déclenche à partir d’une hauteur de quelques centimètres.

    Les pompes de jardin

    Pour arroser le jardin avec de l’eau de pluie récupérée dans un réservoir. Elles ne sont pas automatiques.
    Elles existent en une ou deux sorties et offrent une pression maximale de 3,5 bars.

    Les pompes de forage

    Elles se placent directement dans l’eau à une profondeur supérieure à 7-8 m et l’aspirent vers le haut.
    Les pompes sont en inox et ont un diamètre de +/- 10 cm. Leur utilisation est spécifique pour pomper l’eau d’un puits (ou tuyau de forage) profond.

    Les pompes pour vivier

    Elles se placent aussi dans l’eau et le jet d’eau, lui, juste à la surface. Elles ont un effet décoratif.
    Certains modèles possèdent des filtres, ou peuvent se raccorder à divers accessoires (filtres biologiques, UV, …).

    Les conseils “plus“

    Pour alimenter une cascade près d’un bassin préférez une pompe prévue à cet effet, elles sont jusqu’à 5 fois plus économiques qu’une pompe de relevage. Dans le même registre, quel que soit votre achat, comparez toujours les éléments techniques suivants :

    • Consommation en Watt.
    • Débit L/H.
    • Granulométrie acceptée (pour les eaux chargées).
    • Colonne d’eau en mètres.

    Enfin, optez pour un raccord électrique étanche avec sécurité.