Sluiten

La qualité de l’eau

L’eau de distribution est soumise à des traitements et contrôles qui la rendent potable mais non « pure ».
Composée d’hydrogène et d’oxygène, l’eau contient également du calcium, du sodium, du magnésium, des bicarbonates, du nitrate de fluor, ainsi que du potassium et du chlorure.
Mais cela n’est pas forcément la seule source d’approvisionnement d’un foyer. La récupération d’eau de pluie est devenue monnaie courante de nos jours, et aussi, mais plus rarement, l’eau d’un puits ou d’une source.

Circuit commun de traitement des eaux avant distribution aux particuliers :

Dans la maison

De nombreux dispositifs pour traiter l’eau de la maison, à faire poser ou à installer soi-même, sont disponibles sur le marché. Ils permettent, en général, de supprimer le calcaire, le chlore, les pesticides et divers métaux lourds.

Adoucisseur

Se posant à l’arrivée d’eau de la maison, bien réglé et entretenu, il protège la plomberie, les appareils électroménagers et la chaudière. L’adoucisseur réduit la dureté de l’eau, en éliminant le calcaire et autres impuretés.

Une eau moins dure aura pour effet de chauffer plus rapidement, mais également d’améliorer l’efficacité des produits d’entretien (moins de produits pour la même efficacité = économies). En en plus, elle est moins agressive pour la peau, le linge et la vaisselle.

Par contre, l’eau sera déconseillée à la consommation car enrichie en sodium (sel) et appauvrie en magnésium et calcaire. Il sera nécessaire alors, si vous voulez continuer à la consommer, d’installer un filtre à eau ou osmoseur sous votre robinet.

Osmoseur

Il peut être ajouté en supplément de l’adoucisseur, mais aussi être utilisé seul. Son rôle est de purifier l’eau (impuretés, métaux lourds, bactéries, sodium, …) par pression au travers de filtres pour ne garder que l’eau traitée, la partie chargée en polluants étant rejetée.
Cette eau est donc bonne à boire et utilisable pour un aquarium.

Les eaux usées

Le circuit d’eau de votre habitation doit obligatoirement être raccordé au réseau d’assainissement par le «tout-à-l’égout» ; à défaut, votre installation devra être équipée d’une fosse septique.

Au jardin

L’eau de pluie

L’utilisation de l’eau de pluie récupérée est strictement réglementée. Il faut en effet savoir que l’eau de pluie, chargée de la pollution ambiante, n’est absolument pas potable !

L’eau de pluie est idéale pour l’arrosage du jardin et des plantes mais également pour alimenter les chasses d’eau et les machines à laver le linge, laver les sols et les voitures.

La piscine

Une piscine à domicile, quel plaisir !

Il faudra cependant veiller à garder l’eau propre et saine, par un entretien régulier, et être équipé, au minimum, d’une pompe filtrante.

Entretien

Il vous faudra régulièrement enlever les feuilles, insectes et débris flottants à la surface de l’eau avec une épuisette à manche télescopique.

Le fond et les parois de la piscine devront eux aussi être nettoyés très régulièrement, avec une brosse télescopique ou aspirateur spécial piscine (manuel ou automatique) pouvant se brancher sur le système de filtration de la piscine.

Bâchez la piscine le soir : cela limite les saletés et permet de conserver la bonne température plus longtemps.

En hiver : couvrez la piscine d’une bâche opaque pour éviter la prolifération d’algues et les feuilles mortes.

Pensez à nettoyer les abords ainsi que l’échelle régulièrement, cela évitera les glissades.

Traitement

Il vous faudra traiter l’eau de votre bassin pour qu’elle reste saine et claire, surtout si vous utilisez l’eau d’une source ou de pluie.

Le plus fréquemment, on utilise du chlore en galets dans une proportion de 1 / 1,5 mg par litre. Vérifiez régulièrement le taux de chlore, surtout en cas de grosse chaleur et de fréquentation assidue de la piscine.
Utilisez un algicide (en petite dose) pour éviter que l’eau ne devienne verte et que la piscine ne soit glissante.

Testez le PH (acidité) de l’eau à l’aide de bandelettes ou d’un testeur électronique. Le résultat doit se situer entre 7 et 7,4. Des produits PH+ et PH- permettent de maintenir l’eau dans ces normes.
La dureté de l’eau s’exprime en TH. Avec un testeur, vous devez avoir un résultat entre 10°f et 25°f. Sous les 10°f, l’eau sera agressive et au dessus des 25°f elle contiendra trop de tartre. Comme pour le PH, il existe des produits pour rééquilibrer le TH de l’eau.

L’eau, pour ces tests, doit être à environ à 25°c.

Filtres

Le plus couramment, l’eau est aspirée par des bouches (skimmers) à l’aide une pompe et passe par un filtre à sable ou à cartouche, qui retient les impuretés. Le tout doit être régulièrement nettoyé et entretenu. Le panier du skimmer (gardant les plus grosses saletés) sera vidé manuellement au moins deux fois par semaine.

Il existe aussi des systèmes de filtres monoblocs, évitant d’avoir un local technique. Ils sont économiques et faciles à installer, car ils se posent au bord de la piscine. Ils sont plus communément adaptés aux piscines hors sol.

En savoir plus sur l’eau et la maison :